TEAM PASSION TRUITE & MER : site officiel du club de pêche de MONTBERON - clubeo

Un jour une rivière : Le Doubs par Geaoffroy

16 février 2017 - 13:40

Le Doubs est une rivière que je connais depuis mon enfance, depuis que j'ai changer de département, chacune de mes visites sur son eau me réjouit, je n'ai pas besoin que la pêche soit ouverte, pour lui rendre visite, j'aime aller observer ses poissons notamment ses truites. 

Le Doubs a un substrat calcaire et les phénomènes karstiques sont pratiquement partout, ce qui entraîne une pollution, comme si nous avions besoin de cela avec le nombre barrage sur la rivière. Des barrages qui n'arrangent en rien le phénomène de pollution. Le fond de l'eau et marron charger en algues et en nitrates.

 

Quel passionné de ce magnifique poisson, peut rester indifférent devant cette photo et la souffrance des truites avant de mourrir

 

Depuis 1963, cette problématique existe, dix ans après un plan de sauvetage à été mis en place qui a coûté à l'époque plus de 300 millions de francs. Les secteurs a salmonidés ont été une priorité mais malheureusement la mortalité des truites est encore aujourd'hui importante, et les voir comme sur la photo, remplit mon coeur de passionné de peine. 

Le Doubs est une rivière à forte pollution qui tue d'un côté les truites et d'un autre côté cette rivière vous offre des truites magnifiques en taille et en robe. 

Les truites du Doubs peuvent être aussi jaune que l'or, ceux sont mes lingots 

Je parle beaucoup avec les anciens, j'aime les entendre me comté leurs histoires, sur les truites du Doubs, et je m'imagine alors la fantastique population qui l'habitait. Les cormorans non pas aider non plus sur la mortalité des truites, il y a 7 ans, sur une commune, plus de 400 d'entre eux sont restes 7 mois à se gaver sur la rivière, sans que personne n'intervienne. Sans oublier la canicule de 1980 qui a contribuer a accentuer le problème de pollution.

Goumois, 

C’est un petit village situé entre deux pays ! Son pont relis la Suisse à la France.

On y trouve des truites énormes et de magnifiques ombres sous les piles du ponts et avec ces succession de rapide puis de calme c’est un parcours magnifique. On peut dire que si on prend un poisson là bas on est pas un mauvais pêcheur ! Des journée avec un seul poisson pris est courent pourtant on voit des truites en pagaille

Il reste tout de même des truites, mais jusqu'à quand, croyez moi si vous venez pêcher cette rivière, vous risquez la crise de nerf, car il n'est pas rare de voir les belles, sans pouvoir les touchés au bout de votre ligne, mais l'autre particularité c'est que la première catégorie offre d'autres espèces de poissons comme la perche le brochet et autres blancs. La seconde vous permettra de toucher quelques truites mais je vous conseille de vous focalisez sur la première. Une première, qui n'est pas d'un trait sur le Doubs, vous passez de la première à la seconde, ou l'inverse.

Vous allez me dire, mais pourquoi aimes tu autant cette rivière ? C'est simple, c'est le Doubs qui m'a fait découvrir cette passion pour la pêche, pas uniquement la truite mais la pêche en général, donc c'est déjà une première réponse, la seconde, se trouve dans le fait que je sais que je ne vais pas toucher énormément de truites mais quand je vais en tenir une elle sera de belle taille et m'offrira le combat fantastique, qui illumine mes yeux et fait monté les pulsations de mon coeur.

Prise en 2016, ma plus grosse truite au toc au vers à ce jour 60 cm

Je vis dans le sud maintenant, et je ne cherche pas la grosse truite sur les cours d'eau ou je pratique ma passion, car sans prétention, je sais que le Doubs m'offrira cette sensation unique quand je rentre chez moi. En fait, je garderai toujours cet amour pour cette rivière car j'en garde des souvenirs gravé jusqu'à la nuit de temps dans ma mémoire.

Deux lingots d'or

Comme se samedi de mars, il y a maintenant quelques années, c'était ma première ouverture, et je ne l'oublierai jamais, car en ce matin glacial à 8 heures je touche en haut d'un pont, une belle de 51 cm, il me faudra descendre et faire le tour du pilier pour la mettre dans mon épuisette, mais je n'étais pas au bout de ma joie, car le lendemain je ne touche que 3 poissons, mais quel poisson, 51, 57 et 65 cm. Une ouverture incroyable pour moi. Après ne croyez pas, qu'il est facile de faire des truites, par exemple l'an dernier en 12 jours de pêche intensive sur la rivière, je n'ai fait que 26 truites mais cinq d'entre elles dépassaient les 50 cm. Le Doubs, c'est surtout pour moi une rivière à grosse truite. 

Voici le barrage de mon enfance jY ai fait mes premières armes et premières truites sauvages. On y rencontre des ombres et de très jolies truites. Sur le parcours a VALENTIGNEY on a un secteur assez oxygénée avec 6 barrage On passe de secteur à brochet a truites et Ombres On rencontres régulièrement des poissons de 70

Je ne connais pas encore tout de cette immense rivière, je ne connais pas ses gorges que je souhaite un jour découvrir, les truites sont surement de plus petites tailles mais qu'importe je suis curieux de connaître la source de mon plaisir. 

 

On est vraiment dans la montagne On commence à être dans le Haut Doubs entouré de forêt d’hêtre et de Sapin

Au niveau de la réglementation, cela varie beaucoup en fonction des parcours, sur la maille, le nombre de capture, suivant  si on pêche en première ou seconde catégorie, ou si on est sur un parcours public ou privé. 

Je m'inquiète pour ma rivière, avant minot, en pêchant le vairon, je toucher des truites de 5 à 20 cm que je ne vois plus aujourd'hui, alors je souhaite que le Doubs réussisse à survire encore longtemps, car la disparition de la truite sur son cours, serait pour moi une catastrophe émotionnelle et écologique. 

Pour être complet, nous avons la chance aussi d'avoir de très beaux ombres, qui sont aussi une joie lors de mes sorties de pêche. 

Je vous souhaite à tous une très bonne saison 2017, bonne ouverture à tous. 

 

Commentaires

Staff
Philippe  Durrieu
Philippe Durrieu 16 février 2017 16:36

Superbe morilles belle rivière