TEAM PASSION TRUITE & MER : site officiel du club de pêche de MONTBERON - clubeo

LA CHAÎNE PYRÉNÉENNE : Les rivières des Pyrénées Orientales

21 février 2017 - 20:14

Ruisseau ou petite rivière qui descend de l'estany de Font Viva

Ce département compte 260 cours d'eau classé en première catégorie, d'une grande diversité suivant leurs situations géographique, ils vous offriront une vraie satisfaction en fonction de vos préférences. Souvent la pratique de notre passion ce fait dans des endroit d'une grande beauté, ce qui rajoute au bonheur de l'action de pêche. Trois grandes vallées dominent le département, la Têt, le Tech et l'Agly et bien entendu les secteurs de montagne le Capcir et la Cerdagne. 

Pour moi, ce département est particulier en effet, j'y ai souvent passer de long week-end et vacances au cours de mon adolescence et j'en garde des souvenirs halieutiques magnifiques. Une truite des Po attention passe partout filme un peu bizarre

Au niveau de la réglementation, je vous invite de consulter le site de la fédération : http://www.peche66.org/fr et le dépliant Pêche 66

Vous découvrirez qu'il y a beaucoup de parcours sans panier (toutes techniques) et No-Kill (mouche) ainsi que des parcours pêche et loisir. ainsi que des parcours de pêche du Pays, dont les berges ont été aménagé et facile d'accès. Enfin des postes de pêche handi-pêche.

 

Vallée de la Têt :

Nous débutons par la Têt, cette rivière de 115 km  de long qui se jette dans la méditerranée est bien une rivière à truite, elle prend sa source sur la commune d'Angoustrine au pied du massif du Carlit à 2405 m.

Elle offre un parcours varié qui fera le bonheur de tous les pêcheurs qu'importe la technique, la diversité de son cour d'eau, fait sa force d'attractivité.

 

 

 


C'est une rivière que j'ai peu pêché étant ado, mais les seules sorties que j'y faite, ont été de vrai réussite, je ne sais pas ce qu'elle vaut aujourd'hui mais des amis m'en disent beaucoup de bien.

La Carança : 

C'est un affluent de la Têt, d'une longueur de 15 km, elle offre un décor de rêve, pêcher dans ce lieu vous procure une sensation difficile à décrire, il faut s'y rendre pour comprendre, et ses truites ont des robes incroyables.

 

Le fait que son accès soit particulièrement difficile a permit de garder un caractère sauvage, qui fait le bonheur des pêcheurs et randonneurs. Attention pêcher la Carança, demande une bonne forme physique, et il est plus prudent de s'y rendre à deux. Vous rencontrerez de magnifiques 

farios, mais il est préférable de se lever tôt car si quelqu'un

est passé devant vous, vous risquez de beaucoup transpiré

mais de toucher peu de truites.

 

 

La rotja : 

C'est une magnifique rivière, la presse halieutique spécialisé dans la mouche, en a dit que c'était l'une des plus belles de France pour cette technique pourtant c'est bien l'appât naturel qui prévaut lorsqu'on la découvre.Son profil torrentueux  et ses courants bien marqué facilitant les dérives sont propice au toc. Attention, assez physique à pêcher mais il y a un parcours du pays dont les berges sont assez faciles. 

Le cady : 

 

D'une longueur de 19 km, elle prend sa source dans le massif du canigou, Cet affluent de la Têt est une très belle rivière formé de bloc qui forme de magnifique piscine, d'une eau cristalline, on peut y voir les truites en poste, il vous faut l'approcher avec prudence, pour ne pas faire fuir les belles.

 Les sources du caillan à plus de 2000 m, d'une longueur de 21 km, je ne l'ai jamais visité et il m'est donc difficile de vous en dire plus.

 

Pêche dans les PO

La lentilla 

C'est rivière prend aussi sa source au Canigou, longue de 24 km, elle offre des secteurs variés, assez simple d'accès comme compliqué, il est conseillé de pêche fin et une petite plombée pour les spécialistes du toc, bien que toutes les techniques soient possibles. 

 

Il existe sur cette rivière un parcours du Pays :

Il est conseillé d'y pêcher en avril juin et septembre 

Nous passons maintenant en Cerdagne qui évoque pour moi le plus de souvenir, et je n'ai qu'une envie y retourner très vite, pêcher de nouveau les rivières et ruisseau de mon adolescence, certains parcours ont bien changer, d'autres sont devenus réserve de pêche mais j'espère que cette saison sera pour moi marquer par un plongeon réel dans mes souvenirs. 

L'angoustrine :

Elle prend sa source dans le massif du Carlit non loin des Bouillouses, d'une longueur de 18 km à peu près, j'adorais la pêcher au dessus du village du même nom. Le cadre est fabuleux, tout comme ses truites à l'époque, de véritables petites merveilles des montagnes. Je ne sais pas ce qui l'en ai aujourd'hui, mais si vous êtes dans le coin, je vous conseille fortement de la pêcher. 

 

Rec de Font viva : 

 

 Il démarre de l'Etang de Font vive et redescend rejoindre 

le Carol à sa sortie haute du lac du Passet.  Je l'ai pêché pour la première fois en 2004, ne faisant rien sur Font Vive nous avions donc décidé de nous rabattre sur cette petite rivière bien nous en a pris car les truites, certes de tailles moyennes étaient au rendez-vous. 

 

Un coin superbe avec des truites sauvages que l'on rencontre dans la haute montagne, pas trop épaisse mais très noire. Un pur régal. 

 

 Le carol : 

 Il prend sa source sur le massif du Carlit, il traverse le lac du Passet pour longer ensuite la route nationale avant de se jeter dans le Sègre . Il fait environ une trentaine de km. Vous y trouverez un No-Kill et un parcours handi-pêche. Je ne l'ai jamais pêcher en dessous de Passet. 

 Le sègre : 

Il prend sa source sur la commune de llo est parcours 20 km en France, je garde de cette rivière des souvenirs magnifiques, mes premières truites de belles tailles (35,40) en face le camping de Bourg Madame, quand tu as une dizaine d'année, c'est incroyable comme cela te marque. Sur le haut de son parcours du côté d'Angoustrine, les beaux moments ne manquent pas non plus, aujourd'hui un des secteurs que je pêchais est en réserve. 

On dit que cette rivière apporte son lot de grosse truite de l'autre côté de la frontière mais à l'époque de ma jeunesse croyez moi la partie française était tout autant réputé.

Résultat de recherche d'images pour "l Angust"

L'Angoust :

 D'une longueur de 13.5 km, il prend sa source sur la commune de Bolquère, c'est un affluent du sègre. On l'appelle aussi le ruisseau de bloquère sur le haut de son parcours. 

 C'est clairement "ma rivière", elle a du changer depuis que je ne l'ai pas pêcher mais à l'époque je connaissais le moindre de ses cailloux. Je l'ai toujours pêcher du côté de Font-Romeu, ou la rivière est bien encavé, d'ailleurs la très grande majorité de son parcours est ainsi, et il faut une bonne forme physique pour s'y attaquer et connaître les sentiers pour y descendre, si non il faut la pêcher vers Estavar, elle est un peu plus accessible. 

 

Beaucoup de petits ruisseaux lui servent d'affluent, en les descendant, vous arriverez toujours à la rejoindre mais attention à la remontée. Dans un de ces petits ruisseaux, que vous ne devinez même pas de la route tant il ressemble plus à une rigole qu'a un ruisseau, il y avait jadis des truites exceptionnelles, du beauté rare mais surtout des combattantes, du tonnerre. Dans cette rigole, il y avait des truites de 35 cm qui vous mettez le scion de la canne dans l'eau, il faut dire que si le visuel n'est pas large, le dessous l'ai beaucoup plus car l'eau cela fait des fosses sous vos pieds, et il m'est arrivé de tenir une truite qui se trouvait sous l'herbe au niveau de mes chaussures. Autant vous dire que celles là, on pouvait leur dire au revoir. Mais ceux sont des souvenirs gravés à jamais. Oui c'est décidé, il y en a peut-être plus mais il faut que je retourne voir cette rigole. 

 

 La rivière d'Eyne 

Pour les amoureux des petits ruisseaux de montagne, c'est un paradis, vous pêchez dans un cadre splendide et le ruisseau l'est tout autant. Je ne sais pas si les belles mouchetés sont toujours aussi présentes mais à l'époque c'était un pur régal. Jamais très grosse, mais avec de magnifiques robes. Inutile de mettre vos waders pour pratiquer la pêche et ce n'est pas difficile. A faire ne serait ce que pour la rando.  Voilà pourquoi les waders ne sont pas nécessaire.

Nous n'avons pas tout vu dans ce coin mais nous passons maintenant à Capcir 

Le Galbe 

Affluent de l'Aude, je ne l'ai jamais pêcher et donc pas d'info à vous donnez je vous laisse découvrir. Il finit sa course dans le lac de Pyvalador

La Lladure :

Cette très belle rivière prend sa source à 2250 m au Angles, sa longueur est de 15 km environ et elle rejoint ensuite l'Aude. Il y a beaucoup de petites truites mais vous pouvez également rencontré de fort belles truites.

 

Une rivière qui mérite une petite visite tout de même

 L'aude :

Sur cette photo à la sortie de Pyvalador, elle prend sa source dans le lac du même nom à 2185 m, j'aime la pêcher dans le département de l'Aude mais là c'est une rivière différente, ou les truites sont plus sauvages et surement plus difficile. Mais c'est une rivière à ne pas manquer quand vous êtes dans le coin.

 

 

  Ici à Matemale, dans les prés, moi j'adore

La vallée de l'Agly :

L'Agly :Résultat de recherche d'images pour "rivière l agly dans les pyrénées orientales"

Elle prend sa source dans les corbières avant de passer dans les PO et les gorges de Galamus, c'est la que la rivière est la plus belle mais aussi la plus escarpé ce qui rend la pêche périlleuse mais pour les sportifs en quête de sensations c'est absolument à faire Résultat de recherche d'images pour "rivière l agly dans les pyrénées orientales"

La vallée du tech

Le tech :

C'est une rivière qui se jette dans la mer, elle prend sa source à 2345 m et coule sur 84 km, c'est sur la partie supérieur qu'elle la plus intéressante, elle a aussi une partie en seconde catégorie mais je vous conseille de la pêché assez haut. 

Il y a un parcours de Pays en première catégorie :

La Fou :

 La rivière de la Fou qui prend sa source à la Souque 

 

Ces gorges sont les plus étroite d'Europe, elles ne sont visiblement pas interdite à la pêche mais se renseigner tout de même après il faut pas avoir peur de pêcher avec du public au dessus de sa tête. Une réserve de la confluence avec le tech jusqu'à l'entrée des gorges est en vigueur. 

Voila, je n'ai pas fait toutes les rivières et les nombreux ruisseaux ou torrents mais j'espère que vous aurez envie d'aller tremper vos lignes dans les PO, pour ma part je crois que je vais y faire la fermeture avec le team. 

Commentaires