TEAM PASSION TRUITE & MER : site officiel du club de pêche de MONTBERON - clubeo

Ouverture 2017 au Pays des Gaves

15 mars 2017 - 21:41

Partie, le vendredi matin après avoir bien remplit le camion en nourriture et autres boissons désaltérante, nous prenons la direction des Pyrénées Atlantique, nous ne sommes pas comme des fous, l'ouverture est le lendemain, mais l'adrénaline ne nous a pas encore gagné.

 Notre ouverture : Ouverture 2017 aux pays des gaves

Nous arrivons pour le déjeuner dans un petit resto de Sainte Marie d'Oloron. Vers 14 h 30, nous prenons possession du gîte, une fois tout mis au frais et nos affaires dans les chambres, c'est l'heure du Dijo que Guéno, nouveau membre du Team n'a pas oublier pour son intronisation. 

Partie de pétanque pour certains, repérage pour Pépé et  Petit Papa, vers 17 h 00, notre amis Jean-Luc dit 46 arrive accompagné de Pascal que nous allons découvrir et surtout surnommé 37.2 le matin.

 

C'est pas tout mais c'est l'heure d'un petit apéro de deux heures environs et puis vient le repas et les échanges sur les lieux de pêche du lendemain.

Nous visionnons ensuite les premières images de notre second DVD, il reste encore pas mal de travail dessus et nous enchaînons par une petite partie de carte, aller il est  1 h 15, il est temps de se coucher car on se lève dans moins de 5 H 00. Au lever aucune gueule de bois n'est à signaler, surement que nous n'avons pas dû abuser, un petit déjeuner vite avaler et nous voilà partie séparé en trois groupe.

 Nous le savons depuis la veille mais le Gave d'Aspe et d'Oloron sont un peu haut et un peu chargé, l'eau est froide mais les premiers coup de ligne nous donne espoir, Pin's en décroche une et Passe Partout à une magnifique suivi, sans qu'elle ne se jette pour autant sur le leurre et c'est bien le problème car des suivies, on va en avoir mais elles s'amusent avec le leurre s'en vouloir le manger.

Sur l'Aspe, les deux autres équipes n'auront guère plus de réussite, Héckel et Jeckel, se feront tous deux casser mais on ne sait par quoi, Cap sortira une fario de 20 cm et Pépé quelques petites dans un affluent. Quand on deux thermomètres 46 et 37.2 le matin, ils n'auront rien ou presque rien à se mettre sous la dent. 

Retour au gîte vers midi, chacun raconte la sienne, en buvant un petit coup, et évoque le parcours de l'après-midi, se capot matinal, n'a en rien enlever notre plaisir à se retrouver au bord de l'eau. Une bonne grillade et nous repartons, l'Aspe, le vert et le Saison, sont choisis.

 

Sur le Saison, l'eau est froide et haute, peu d'activité sur le no-kill, donc nous changeons de coin et la nous sommes déçu par le fait de sortir des AEC, il y a une population bizarre et en nombre incalculable sur la rivière, la plus part sans waders, certains dans de superbes survêt rose. Nous n'avons pas été les seuls à remonter ce phénomène et nous vous invitons à lire ce lien http://basaburua.fr/

Le vert est lui fort bas pour la saison, mis à part quelques truitelles, rien a signaler.

Le lendemain, sur le Gave d'aspe, on croit un instant que Roum tient en fin une belle des gaves, mais il en est rien c'est encore une grosse AEC. Et oui sur l'Aspe aussi. On finit cette matinée sur le Lourdios mais on est capot. Capot c'est pas une honte sa fait partie de la pêche, mais par contre faire l'ouverture sur des rivières aussi réputés et sortir de la blanche, laisse un goût amer. Par contre l'amitié et ces moments ensemble valent bien tous les capots du monde.

Commentaires