TEAM PASSION TRUITE & MER : site officiel du club de pêche de MONTBERON - clubeo

Le No-Kill oui mais pour cela il faut respecté quelques règles

21 mars 2017 - 16:40

En préambule à cet article, il est primordial pour moi, de clarifier les mots qui vont suivre. Pour commencer je ne suis pas un "intégriste" du No-kill, et je respecte les pêcheurs qui conservent leurs prises du moment que c'est fait dans les règles et en connaissances de la population de truites qui composent les rivières ou ils pêchent. Ensuite, je ne jugent personnes et je ne jette la pierre à quiconque car tout le monde fait ou à fait des erreurs en pratiquant le No-Kill, moi le premier et le Team Passion Truite & Mer également.

 Le pêcheur à la main dans l'eau avant de saisir la truite et la laisse dans la rivière

Le No-Kill est de plus en plus pratiqué en France, surtout par les "jeunes pêcheurs" et pourtant un certain pourcentage de ces truites remisent à l'eau vont mourir à cause de cette pratique. Aujourd'hui, en consultant les réseaux sociaux ou les vidéos sur la pêche on voit beaucoup de choses néfastes à la survie de la truite après sa remise à l'eau. Des truites posés sur des rochers, c'est vrai la photo est belle mais elle a un prix sur la truite, des pêcheurs qui attrapent le poisson n'importe comment, parfois même par les ouïes. Après, si on tient le poisson de cette façon on a beau dire qu'on pratique le no-kill mais c'est pas toujours la stricte vérité. 

 Il faut éviter de tenir la truite dans cette position 

La liste est longue, nous allons donc voir ce qu'il faut faire et ne pas faire, et pour preuve que je ne tiens à donner de leçon à personnes je vais étayer mes mots avec des photos du Team Passion Truite & Mer. Et oui nous aussi on a pas toujours fait les choses comme elles devaient être faite mais l'important n'est pas la critique, l'important c'est de ne pas le refaire. Une chose me paraît importante aussi, car il n'y a pas si longtemps j'ai vu sur le net que le moucheur avait la primeur dans la défense du poisson, mais il fait les mêmes bêtises que les autres, j'ai pu m'en apercevoir en regardant cette semaine un documentaire sur Seasons.

Pour une pratique correcte du no-kill, avant de penser à la remise à l'eau, il faut tout d'abord minimiser les risques de blessures, en utilisant des hameçons sans ardillons pour tout les types de pêche, ou ardillons écrasés. Les triples sur les leurres et les cuillères doivent être remplacés par des hameçons simples et même si ce n'est pas évident au départ et que vous allez perdre des poissons, il vaut mieux qu'ils soient sans ardillons. 

Cette truite à été prise sur un leurre monté avec des hameçons simples

Résultat de recherche d'images pour "ver de terre"

Dans la pêche aux appâts naturels, le vers de terre est de loin l'appât qui procure la plus grande mortalité, car la truite a tendance à vouloir l'avaler, la pêche en grande dérive, limite cette problématique, dans le toc traditionnelle, pour éviter aux maximum ce désagrément, il est préférable d'utiliser des petits vers et surtout ne pas attendre, un guide fil qui s'arrête dans une coulée, c'est peut-être une truite qui a pris l'appât n'attendez pas de sentir le toc, elle l'aura peut-être déjà bien au fond. Avec la teigne mais surtout la mouche naturelle, il y a moins de risque, pour ma part, je ne me rappelle pas avoir eu un jour une truite m'ayant avaler ma mouche. La nymphe au toc permet également d'éviter ce phénomène.

La truite est maintenant prise, il faut au maximum la bridé pour écourter le combat, bien entendu dans la mesure du possible. La truite arrive prêt de vous, à mon avis un élément indispensable pour la pratique du No-Kill, c'est l'épuisette, dans certains pays Européen, elle est obligatoire. Cette épuisette cause d'après une étude au Canada une mortalité de 4 à 14 %, car certaines abîmes le mucus ou provoquent des blessures aux nageoires, l'épuisette la moins dangereuse pour notre belle fario est celle équipé d'un filet caoutchouc. 

L'idéal est de ne pas sortir le poisson de l'eau, de le décrocher à l'aide d'une pince adapté et de le laisser repartir aussitôt. c'est idéal, n'est fait par personne ou par peu de monde, de nos jours les caméras et téléphone mobile sont devenus indispensable pour immortalisé nos prises surtout les plus belles. 

Décrocher la truite de l'hameçon, doit de faire à l'aide d'un outil indispensable la pince Résultat de recherche d'images pour "pince pour décrocher l'hameçon"Résultat de recherche d'images pour "pince pour décrocher l'hameçon"

 C'est plus rapide et cause moins de blessure à la truite ou tout autre de poisson. Si l'hameçon est trop en foncer sans parler au fond de gueule il vaut mieux laisser l'hameçon que d'occasionner une blessure qui a te forte chance d'entraîner la mort. La aussi une étude à prouver que la truite survivait plus avec une morceau de fer dans la gueule, qu'elle fini par rejeter plutôt qu'après avoir saigner. Il faut entre un et trois mois pour que la truite se débarrasse de l'hameçon. Bien entendu prendre de telles précaution sans vous mouillez les mains ne sert pas à grand chose car il est fondamental de se mouiller les mains avant de manipuler le poisson.

 Les mains dans l'eau avant de toucher la truite dans l'épuisette.

Nous souhaitons pour la plus part d'entres nous, faire une photo souvenir, qu'on gardera dans nos souvenirs de pêche ou qu'on s'empressera de poster sur la toile. C'est compréhensible et je suis le premier à le faire mais il y a certaines précaution à prendre. Tout d'abord, il faut laisser la truite dans l'eau dans l'épuisette, le temps que le pot avec l'appareil soit prêt, même si l'idéal serait de juste prendre le poisson sans le toucher mais bon on a toujours plaisir de se montrer avec ce beau trophée. Nous au Team on a eu une époque un peu débile,

 Voilà je suis pas trop fier de ce mauvais délire, fort heureusement, cela n'a pas durer longtemps et on a vite changer moi le premier.

il faut le reconnaître car on faisait des selfies avec les mouchetés, n'importe quoi quand on y repense, même si on les sortait pas plus de  seconde de l'eau, car il ne faut pas les sortir plus, une truite qui reste 30 secondes en dehors de son élément, mais plus d'une heure à reprendre son rythme normal. Mais quand on repense à ce qu'on faisait, on prenait des risques pour le poissons (de chutes, de blessures en tenant mal les truites...).

Pour la photo, il faut sortir la truite de l'eau au dernier moment en se mouillant les mains avant, se mettre à genoux ou accroupi, et la truite au dessus de l'eau, car en cas de chute, le poisson tombe de moins haut et il vaut mieux qu'elle tombe dans l'eau que sur la terre ou l'herbe.

Il faut également, tenir la truite à l'horizontale, sans mettre les doigts dans les branchies et sur les yeux, et en ne serrant pas trop fort l'animal à fin de ne pas abîmer les organes vitaux.  Si elle n'est pas coopérative, laisser là se calmer, car c'est là qu'on a tendance à trop serrer..

Il ne faut pas poser la truite sur la terre, sable, herbe, cailloux, donc les photos sur les pierres ont peut-être un joli rendu mais c'est à ne pas faire quand on remet dans le milieu le poisson.

 

Bon la photo est faite, il ne reste plus qu'à redonner sa liberté à la truite, et contrairement à ce que j'ai pu penser mais que d'autres ont surement penser ou le pense encore, il ne faut pas faire de va et vient au poisson. Il faut la remettre à l'eau face au courant, en la tenant par la queue et la laisser reprendre des forces, quand elle bouge, la laisser repartir. Enfin quand il fait très chaud il faut à tout prix éviter de sortir le poisson de l'eau, pour lui éviter un trop grand écart de température qui peut lui provoquer un choc fatal

 La bonne manière pour que la truite reprenne des forces et parte d'elle même

Dernière chose, le terme no-kill est donné aux poissons de maille, mais je vois trop de pêcheurs, ne prendre aucune précaution avec des truites juvéniles, tellement petite, que les rudimentaires sont oublier, prise du poisson main sèche, remise à l'eau par un tomber à hauteur de taille, non utilisation des pinces. Je pense que prendre les mêmes précaution pour ces truites non maillé est une obligation si on souhaite les voir grandir.

 

 

 

Commentaires

Aucun événement sportif

Contribuez au site de votre club !

 Devenir membre