TEAM PASSION TRUITE & MER : site officiel du club de pêche de MONTBERON - clubeo

Crue, Sécheresse, Pollution, l'eau tue nos rivières, une année catastrophique

7 septembre 2017 - 15:15

Non, je n' ai pas encore perdu la raison en disant que l'eau tue nos rivières, c'est à prendre au second degré bien sur et surtout à remettre dans chaque contexte. Pour cette article je suis allé m'informer sur les pages facebook des fédrations. 

Pourtant c'est une évidence, l'eau tue notre population halieutique en épisode de crues par une quantité trop importante, par son cruel manque en période de sécheresse et enfin quand elle est pollué. 

Les crues sont surement le phénomène le moins tueur, et encore c'est mot sont à prendre avec modération, car des épisodes qui se reproduisent souvent sur un même secteur, ne peut que fortement diminué le cheptel voir même par endroit totalement le faire disparaître. Cependant une crue laisse une chance au poisson de s'en sortir, et notamment aux truites qui sont pour beaucoup d'entre nous bien plus qu'un plaisir mais une véritable passion. Je ne dis pas qu'une crue n'est pas néfaste sur le milieu, elle emporte les frayères, les pontes si elle survient au moment de la fraie, les caches et autres, mais bien souvent elle fait plus de dégât sur la population humaine, en emportant des vies et matériels,et maison. 

Par contre les forts orages de l'été qui vienne subitement gonflé les cours d'eau à tel point qu'on peut parler de crue sont encore plus problématique surtout quand les truites on souffert d'une manque d'eau auparavant, elles ont moins de force pour affronter la furie de l'eau et les pertes sont importantes.

L’image contient peut-être : texte

L’image contient peut-être : montagne, ciel, plein air et nature

Sur cette rivière de l'Ariège la pêche est interdite depuis l'orage violent qui l'a violemment frappé, il y a quelques semaines. 

La même mesure fût prise par la fédération de pêche de 

Aucun texte alternatif disponible.

Pour cette rivière les orages ne sont pas vraiment la conséquence de la mortalité enregistré mais ils ont juste véhiculer une pollution à l'hydrocarbure dû à priori à la main de l'homme, ce qui me permet de basculer sur ce fléau qui se produit de plus en plus

La pollution est rarement dû à la nature elle même, certes il peut arriver que le manque d'eau provoque la prolifération d'algues dont certaines peuvent être néfaste pour la population aquatique, on peut avoir un pourrissement de feuille ou autre entraînent de la moisissure et pourriture mais ce n'est rien par rapport au dégât causer par l'homme. Lorsque l'humain agit, il ne laisse aucune chance aux poissons, l'eau devient mortelle sans le vouloir, ce n'est pas de son fait si on la souille. Ces derniers mois voir ces derniers jours, les pollutions se multiplient, sans qu'on entendent trop parler, au Infos ou dans les médias, je ne vous parle même pas des hommes vert pas ceux de Cetelem, les autres, visiblement seul les pêcheurs sans préoccupent. Voici quelques exemples trouver au grès de mes recherches sur les sites des fédérations mais une chose est sure c'est vraiment trop cela en est même troublant.

L’image contient peut-être : texte

Sur la Loire un chien meurt après si être abreuvé idem sur l'Ain

L’image contient peut-être : texte

Rivière de la Seiche (35). Grave pollution, des centaines de poissons morts Pollution du Sevron  Le ruisseau aurait été pollué par un particulier. Des solvants de peinture auraient été versés dans le réseau d’eaux pluviales.

Le 13 juin sur la rivière Le Gelon ( un affluent de l'Isère ), un petit cours d'eau d'une trentaine de kilomètres. Des centaines, et même plusieurs milliers de truites, d'ombres, chabots ... un spectacle de désolation s'est offert aux yeux des techniciens de la Fédération de pêche sur une dizaine de kilomètres.

L’image contient peut-être : plein air et nature

Des centaines de poissons ont été retrouvés morts dans le Gelon suite à une pollution sans doute d'origine industrielle

pollution sur le Gelon

Ceci fait mal, c'est photo sont inacceptable, tout les efforts fait par les fédé, aappma, les pêcheurs sont foutu en l'air en quelques minutes, on prône beaucoup de chose pour défendre nos rivières, le No-Kill notamment mais quand on voit ça un sentiment de dégoût viens nous envahir, mais attention, il ne faut pas tomber dans le "a quoi sa sert" car si non la reconstruction sera impossible et cela donnerait trop de crédibilité aux pollueurs. 

Dès la sortie du déversoir sous le barrage, les pierres ont pris la couleur du fer rouillé.

Ci-dessus, la rivière Aude à la sortie du Barrage de Matemale, une couleur rouille avec une forte odeur de pourriture, les résultats ne sont pas encore connu mais EDF n'a pas d'explication, comme souvent non quand ils son fautifs, c'est souvent regrettable mais peu souvent de leur fait, un vanne de fond qui s'ouvre c'est pas eux, les embâcle qui provoque des catastrophes non plus. Quand aux poursuites, nous n'avons pas vraiment de retour sur les condamnations.  Nos rivières non pas besoin de ça, et les peines pour les pollueurs devraient être exemplaire au point de faire peur de façon à ce que tout le monde réfléchisse à deux fois avant de balancer des merdes dans notre eau.

Dernier point, la sécheresse qui elle ne laisse pas la moindre chance à nos dame farios et autres espèces, l'eau c'est la vie, mais quand elle disparaît, la vie s'éteint. De plus je ne suis pas un poisson et je ne serais dire qu'elle est la mort la plus atroce pour un poisson, la crue, la pollution ou l'assèchement de la rivière. Une chose est sure, j'ai vue dernièrement la vidéo d'un pêcheur, montrant des truites à l'agonie, en manque d'oxygène, se laissant approché, comme dépourvu de force et surement en demande d'aide, ce qu'a d'ailleurs fait ce pêcheur en les déplaçant sous une cascade, un formidable geste venant d'un passionné, car dans ses périodes cruelles ou l'eau fait défaut, il n'y a que le monde de la pêche qui se mobilise pour sauver ce qu'il aime et certains sans moque royalement. Une certitude, une truite doit préférer la douleur d'un hameçon à la sécheresse. 

Cette année 80 départements sont en état de sécheresse, c'est une véritable catastrophe, les préfets rédige de beau arrêté mais souvent insuffisant. 

Nous savons tous que les salmonidés commence à souffrir dans une eau supérieure à 20 degrés, alors quand elle atteint pratiquement les 23, il faut agir comme cela a été fait sur la rivière Ain, je tire un coup de chapeau aux personnes qui ont pris cette décision. 

Lâcher d'eau sur la rivière d'Ain pour sauver les salmonidés

 

Dans certains département des mesures sont prises qui interdisent la pêche ou l'autorise sans rentrer dans l'eau comme les exemples ci-dessous

L’image contient peut-être : texte

 

***IMPORTANT***

Arrêté préfectoral du 3 Août 2017 limitant les interventions dans le lit mineur des cours d'eau du bassin versant de la Touques et faisant suite à l'Arrêté préfectoral du 10 Juillet 2017 plaçant le bassin de la Touques en alerte sécheresse

Arrêté préfectoral du 10 Juillet 2017:

 

Arrêté préfectoral du 3 Août 2017:
Article 2 : Mesures de limitation et de suspension
LA PÊCHE EN EAU DOUCE NE PEUT S'EXERCER QUE DEPUIS LES BERGES DU COURS D'EAU.

Aucun texte alternatif disponible.


En charente, près de 65% des nappes phréatiques sont inférieures de plus de 5% à la moyenne de saison; 4% sont même à leur niveau minimum. La nappe dans la situation la plus critique est celle d’Alloue.

Les cours d’eau charentais au régime sec

 

Dans les alpes de Haut-Provence des pêches de sauvetages ont eu lieu comme dans d'autres départements d'ailleurs mais avec 120 km totalement asséché j'imagine que cela doit être dur pour eux de plus la fédé avait avertit les pouvoirs publics sur le fait de stopper tout pompages pour les cultures mais ils n'ont point été entendu résultat les photos ci-dessous parle d'elle-même. 

L’image contient peut-être : arbre, plein air et nature

L’image contient peut-être : ciel, nuage, arbre, plein air, nature et eau

Qu'on arrête de me faire croire que notre état et son ministère dédié à l'environnement sont là pour sauver nos rivières, ils sont tout aussi concerné que les écologistes qui restent bien silencieux, ils ne sont pas là pour les pêches de sauvetage, il ne faut pas que le pêcheur prélève mais c'est normal que les poissons crève dans d'atroces souffrances, c'est surement ça la nature. 

la Garonne au pont des catalans à Toulouse

IMG_0061-1024x768.jpg

le tech et l'Angly dans les PO

L’image contient peut-être : arbre, plante, ciel, plein air, nature et eau

L’image contient peut-être : plante, arbre, plein air, eau et nature

Nous avions choisi les PO pour notre fermeture, nous y allons tout en sachant que la pêche sera plus que difficile, certains doivent se demander ou aller et change surement de plan, mais nous on se demande déjà ou nous ferons notre prochaine ouverture, car la situation va perdurer et le mois d'octobre s'annonce extrêmement chaud, nos truites vont encore souffrir et mourir, la production risque fort d'être impacté à tel point que je suis personnellement très inquiet de cette situation, Messieurs les têtes pensantes de ce pays s'il vous plait, tant qu'il est encore temps sur cette rivière, prenez les décisions qui s'imposent, faite la chasse à l'irrigation sauvage et plus s'il le faut, au risque que notre passion disparaisse pour un long moment. 

L’image contient peut-être : arbre, plante, ciel, plein air, texte, nature et eau

 

Commentaires

Aucun événement sportif

Contribuez au site de votre club !

 Devenir membre