TEAM PASSION TRUITE & MER : site officiel du club de pêche de MONTBERON - clubeo

Ils murmurent aux ouies des truites Corses

16 décembre 2016 - 12:47

Vous les avez peut-être découvert dans le magnifique documentaire de Jérome Espla, Corse rivières sous surveillance, je parle des plongeurs de Corses Images Sous Marine. Ils collaborent avec le CPIE centre Corse, et peuvent plonger n'importe ou sur l'île de Beauté avec l'accord du parc naturel régional de Corse. 

Pour ceux qui ont eu la chance de voir le documentaire sur Sesons, les images vont vous parlé, car certaines en faisaient partit et d'autres étaient également sur notre DVD, voir les deux. Corses Images Sous Marines, c'est une association composé de trois plongeurs amateurs, de vrai passionné de la nature. 

Ici Mariane et Pierre-Jean avec des membres du Team sur le tournage de Leurre et Toc dans les rivières Corses.

Il ne sont pas que passionnés, outre le fait qu'ils soient des personnes extraordinaires, avec de belles valeurs, ils bossent comme des vrai pros et aujourd'hui pour nous c'est une chance de les côttoyés et de collaborer avec eux, et il est judicieux de reconnaître que sans eux nous ne pouvons pas faire grand chose.  Sur les pozzines du Lac du Nino pour notre prochain DVD. 

lors du Tournage de Leurre et Toc 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Avec le Team, nous aimons à dire qu'ils murmurent aux ouies des truites, car ils sont capables de les approcher de très prêt, comme si ils les apprivoisaient :  Pour faire cette photo, il faut parler aux truites non ?

Bien entendu, comme ils sont modeste, il vous diront que les lumières les aides dans leurs approches, c'est vrai mais pour nous, ils parlent aux truites.

 

 

 

 

 

Ils arrivent même à les toucher dans leur milieu.

Leurs plongés sont une mine de renseignement pour les scientifiques, et pour nous aussi, les passionnées de la truite Fario. Du moins pour moi, en les rencontrant et en regardant leurs images et leurs photos, j'ai pu tirer quelques constats, certains sont personnels et peut-être pas d'un avis général, d'autres sont prouvés et tout le monde aurait pu penser comme moi. Ce que j'en ai déduit est valable pour la Corse et surement pour bien des rivières dans le monde. 

Je sais par exemple que la truite n'est pas effrayé par les plongeurs, si elle part quand il rentre dans l'eau, elle revient très vite, et s'accommode relativement bien à leurs présences. Et je suis persuader qu'une truite qui part dans vos pieds, reviendra vite se mettre en poste si vous rester un moment sans bouger.

Avant de vous faire part de mes constat je vous invite à visiter leurs site http://www.corse-images-sous-marines.com/ et leur page facebook https://www.facebook.com/CorseImagesSousMarines/, vous y retrouverez toutes leurs magnifiques photos et vidéos. 

Voyons maintenant ce que j'ai appris avec l'aide de mes amis de CISM.

Il n'y a pas que des petites truites en Corse : ( photos Corse Image Sous Marine)


Beaucoup de pêcheurs du continent, vous diront qu'il n'y a pas de grosses truites en Corse, mais ces photos démontre le contraire. Difficile à piquer oui c'est une certitude ! Après si vous souhaitez tenir une de ses belles au bout de votre ligne, il vous faudra favoriser les rivières importantes et non les petites même si nous avons déjà toucher des 35 et plus dans certains coins mais il faut reconnaître que sur les petits cours d'eau c'est rare.

 

 

N'est elle pas superbe bien cacher sous son rocher.

sur chaque photo les truites sont contre une pierre

Ces truites de belles tailles, sont toutes dépourvu de points rouges, leurs robes changeraient elles en fonction de leurs âges ou ne serait ce qu'une seule souche qui grossit dans les rivières Corses. 

 

Les différentes robes des truites Corse :


Cette truite de souche à une couleur doré du certainement au biotope du lac du Nino. Son adipeuse est vraiment orangé une chose est sure c'est un vrai lingot. 

 

 

 

 

 

Le peu de point sur l'opercule peur faire penser à une souche atlantique mais on ne peut vraiment en être sur.

La robe de celle-ci est plutôt sombre, je ne peux vous dire se que c'est même si il y a une grosse tâche noire sur l'opercule c'est difficile d'affirmé donc je m'abstient. Ces points rouges, sont peu nombreux et de petites tailles 

 

 

 

 

 

 

Nous sommes là, en présence d'une truite avec des points plus orangés et plus gros que sur les photos précédentes, on remarque également des points oranges sur la nageoire dorsale.

Celle-ci semble identique à la précédente

 

 

 

 

 

 

 

Une ressemblance avec la photo 3 mais il y a du orange sur l'adipeuse et les points rouges sont plus nombreux et plus marqués.

 

 

 

 

 

Encore une grosse truite que j'ai placé ici pour sa robe encore différente de ce que nous avons vu au-dessus, elle ressemble à une truite du Tavignano. Il manque bien sur la célèbre robe de la macro que tout le monde connait. 

Il nous arrive parfois de manquer de notre faute sur notre ferrage une truite, et il arrive aussi que nous ne sommes pas à mettre en cause ?

Images provenant d'une séquence de notre prochain DVD, que vous verrez cette fois sans le filtre sur l'image. 

 

Depuis deux ans que nous collaborons avec Corse Image Sous Marine, nous sommes en quête de la fameuse image, celle qui montrera une truite attaqué un leurre ou un appât naturel. C'est en essayant de tourner cette séquence que j'ai pu constaté que la truite nous donne parfois l'impression que nous pouvons l'emmener dans notre épuisette alors qu'elle n'y viendra jamais. Vous ressentez le toc avec puissance mais en fait quand elles n'ont pas réellement faim, elles s'amusent avec l'appât, n'ouvrant à aucun moment leur "bec" pour croquer le ver, comme on le voit sur ces clichés.  

 

 

On voit sur cette photo que le ver ce trouve juste devant dame fario, elle va le pousser avec force avec ses lèvres, l'appât prend cher et vole dans l'eau mais à aucun moment elle ne le prend. Je conçois que ce que je dis par rapport aux photos n'est pas facile à imaginer mais dans 13 mois quand vous aurez vu cette scène sur le DVD, vous vous souviendrez de ce que je vous dis aujourd'hui.

 

 

 

 

 

 

Cette photo est dans la continuité de la précédente                                                                                                                                                                                                                                      La truite à fait un tour complet en jouant avec le ver                          

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Il nous arrive de dire parfois "Merde j'ai eu un toc de fou et le ver est intact" et bien voilà pourquoi. Je n'ai pas le souvenir d'avoir vu cela sur un doc de pêche à la truite, peut-être que cela existe mais je l'ai pas vu. 

Scène déjà,exceptionnelle mais notre obstination CISM et le Team a été récompensé, en effet cette attaque parfaitement ou voit la truite prendre le leurre ou l'appât naturel, nous l'avons. Rien a voir avec les attaques en direct que nous vous avions présenté dans le premier DVD, ou on ne voyais pas l'appât, là vous serez dans 13 mois au première loge et ceux grâce au formidable travail de notre trio de plongeurs.

Le comportement de la truite la nuit : (images du DVD Leurre et Toc dans les rivières Corses" :

Ceux qui ont vu notre DVD, ont pu voir la léthargie des truites la nuit. A titre personnel mais comme beaucoup de pêcheurs, je me suis toujours posé cette question "que font les truites la nuit ?". Corse Image Sous Marine, m'a apporté la réponse, bien que certaines sont actives la grande majorité sont comme somnolente, le ventre reposant sur le fond, immobile, ne montrant aucun signe de mouvement de nageoires ou autres. 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Certaines poussant le vice jusqu'à tirer le rideau 

Il faut maintenant que nos amis plongent au même endroit un soir de pleine lune pour que nous ayons la certitude que ces soir là, la truite est active comme bon nombre d'entre nous le pense. 

La truite reste t'elle longtemps en poste et y revient t'elle ?

Si l' on en croit les photos qui évoquent les grosses truites corses, nous avions remarqué qu'elles étaient toutes contre des rochers, ce qui me fait dire que leurs postes sont  plus des caches, quand elle ne sont pas en quête de nourriture, mais pour répondre à la question regardons cette magnifique photo. La truite est contre une paroi visiblement poreuse mais vu les résidus qu'elle a sur elle, nous pouvons penser qu'elle est là depuis fort longtemps

 Une truite en poste pour ce nourrir 

à cette attitude 

 

 

 

 



 

 

 

Elle peut y rester le temps voulu par son estomac car sur les images de "Leurres et toc dans les rivières nous avons vu que même lorsqu'elle chasse un appât elle revient se remettre au même poste dans les deux ou trois minutes qui suivent 

 

On voit ici la belle moucheté quitté son poste pour suivre la cuillère et sur les images suivantes elle revient en poste.

Les espèces invasives ont quel effet sur la truite :

En 2013, depuis le pont que l'on voit sur la photo, j'ai découvert cet endroit sur le Tavignano, en me disant "il faut que je le pêche un jour", pensant y trouver de grosses truites mais je ne l'ai pas fait et en rencontrant Corse Image Sous Marine, j'ai appris que j'avais bien fait

 

 

 

 

 Les carpes du Tavignano, ont totalement fait disparaître les truites sur une partie de la rivière 

En guise de gros spécimen, vous allez être servit mais relativement déçu quand on est un passionné de truite.

 

 

 

 

 

 

 

En 2011, nous avions fait le lac du Melo, un endroit magnifique, et nous étions redescendu déçu de ne toucher que de l'omble. 

 

Je sais maintenant pourquoi, nos plongeurs, nous ont apporté grâce à leur travail, la réponse. Dieu que cette photo d'Alain est belle, mais le constat est sans appel, la truite a disparu de ce lac par contre l'Omble est roi.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ils nous confirment que la bêtise humaine n'a pas de limite   Après des poissons rouge, ils ont trouvé une tortue de Floride, qui est une vrai prédatrice. 

 

Des vairons qui sont présents maintenant dans toutes les rivières corses, sachant que la pêche est interdite avec ses poissons. Ils sont pas arriver seul, non c'est la connerie venu du continent, des viandards qui se moquent du règlement et prêt à tout pour remplir les glacières et maintenant ils viennent avec des sceaux d'asticots

 

 

Et lui, il est pas venu tout seul non plus, au passage on remarque qu'Alain murmure aussi au silure.

 

 

 

 

Un grand Merci à Alain, Marianne et Pierre-Jean, rendez-vous en mai pour de nouvelles aventures

Commentaires

Aucun événement sportif

Contribuez au site de votre club !

 Devenir membre