TEAM PASSION TRUITE & MER : site officiel du club de pêche de MONTBERON - clubeo

Le Team découvre la pêche dans le Val d'Aoste : Un premier jour loin des attentes

27 mai 2018 - 11:15

Partit de Toulouse, vendredi matin vers 6 h 00, nous avons atteint la ville d'Aoste, aux alentours de 16 h 00. Après avoir effectuer le ravitaillement nous gagnons notre gîte sur les hauteurs d'Arvier à une 20 de Km d'Aoste. 

Mauvaise surprise, pas de four à l'intérieur, mais rien ne peut arrêter notre cuisto, qui trouve vite un plan B

 

Après notre premier repas sur le sol Italien, nous avons le plaisir d'être rejoint par le Président et Vice Président de notre AAPPMA A NIULINCA en Corse. Antoine et Maurice sont beaucoup plus que les représentants de notre AAPPMA, ils sont devenus nos amis et on ne les remerciera jamais assez de tout ce qu'ils ont fait pour le Team. 

 

Ils ont porter la Corse en Italie.

Nous sommes samedi 26 mai,on commence la journée avec un réveil aux alentours 7 h du matin. Nous prenons le petit-déjeuner,puis départ du gîte à 8 h 30 du matin en direction du magasin de pêche afin d'être en règle avec la législation italienne au niveau pêche.

Le permis en poche, nous décidons de nous dirigé sur la Marmore situé au dessus de saint Vincent. sur le chemin nous aperçevons des personnes installant des barrières ainsi que d'autres faisant du vélo. puis après réflexion.... nous nous rendons compte qu'il y a des putains de pédales entrain de galérer sur des côtes. il y avait du cyclisme.

Et pas n'importe qu'elle course juste le Giro d'Italia, et le moins qu'on puisse dire c'est que pour nous, cela nous a relativement freiner dans le programme de notre journée. 

10 h 40, après quelques égarement, nous arrivons sur la rivière. belle petite rivière avec quelque trou a faire vu de l'endroit où nous nous étions arrêtés. Cependant, si la Dora Baltéa n'est pêchable, du fait d'un débit extrêmement important, le Marmore est lui limite en manque d'eau.

Ce torrent qui provient des glaciers au pied du grand Cervin et des montagnes entourant la Valtournenchet offre des parcours variés et discontinus qui passe souvent près des centres habités et qui, par conséquent, est souvent un peu négligé par les pêcheurs. Très poissonneux et plein de belle fario d'excellente taille au dire des locaux. Son cours est divisé de manière claire par la centrale hydroélectrique de Maen.

 

 Cette partie du cours d'eau en amont du lac et du lac lui-même, pêche en été. Le tronçon en amont a souvent des eaux très blanchies et pétillantes. En aval de la centrale sont souvent des eaux claires et calmes jusqu'à la confluence avec la Dora Baltea. Le long de son cours, il n'y a pas de portions de montagne difficile.

Après réflexion, nous décidons de partir de là et de faire une autre rivière "Evançon" qui se jette dans la dora baltea. 11 h 20, arrivé sur le parking, nous en profitons pour cassé la croûte entre amis. après avoir bien mangé Maurice et Pierre tente le coup devant nous, mais sans résultat.

 

Le niveau de cette rivière est également vraiment trop fort pour pratiquer une pêche convenable mais nous reviendrons la visiter plus haut sur des spots que nous a sélectionné notre Président, il nous a dit que c'était une excellente rivière, nous verrons bien et nous vous la présenterons en détail. 

Pépé, Phiphi et ber(les vieux) décident de partir de leur côté pour sortir leurs cannes sur la dora baltea. lL'équipe Corse composé de Maurice et Antoine, et l'équipe des jeunes composé de Roumi José Pierre et moi, partons quand a nous côté de la rive gauche de la dora baltea, celle ci étant mâché et avec un gros débit, nous préférons faire un ruisseau se jetant dedans. Arrivé sur les lieux après un gros détour du aux pédales.... rivière..... blanche, débit de malade. Impossible de faire une dérive. après discussion, nous nous dirigeons sur la Clavalité en espérant que celle ci soit différente du torrent précédent. une fois sur les lieux.... même vision. blanche. c'est ainsi que nous continuons nos péripéties de rivière en rivière remontant jusqu'à après Aoste, en direction de la Grand Eyvia.

15 h 30, arrivé sur les lieux. enfin une rivière nous laissant une chance de trempé le crin. le temps de préparation, nous nous séparons en 3 groupes. Corse, roumi, José et moi, et Pierre tout seul.nous optons tous pour le toc sauf Antoine qui était au fouet/nymphe. Maurice était au toc/nymphe et le reste toc/appâts naturels. Maurice et Antoine commencèrent à faire le coup non loin des voitures. José et Roumi nous allons un peu plus bas sur un petit spot....

Je lance les hostilité, après 2 passages... Bim une pendu alors que José et roumi étaient en pleine préparation. belle truite faisant la maille très blanche du a la rivière je pense. Roumi pêchant derrière moi en sort 3 sur son trou et José a peine 3 mètre plus bas en sort 2. moi de mon côté 1 de plus et 1 décroché. 10 min après nous changeons de coin, un peu plus bas nous retrouvons Maurice qui n'a rien fait. nous lui racontons comment nous avons attiré les truites. Il change de suite de technique. toc/appâts naturels. 

Après une journée dans la voiture, nous pouvons enfin pêcher, et la rivière nous offre le plaisir de sentir dame fario au bout de scion. De plus le cadre est magnifique, nous sommes enfin dans le trip que nous sommes venu chercher et nous pensons fort aux gars du Team qui n'ont pu être du voyage. 

Antoine nous a rejoint et remonte la rivière. José et roumi décide de faire le spot sous le pont tandis qu'avec Maurice nous allons un peu plus bas. après quelque passage à 3 mètre devant moi, une autre dévorant mon ver, et pour Maurice rien de spécial. puis nous marchons plus bas encore, jusqu'à un spot large offrant de bon spot. Maurice s'est fait mangé le ver a plusieurs reprise mais sans la pendre. Puis vint l'orage sur les coups de 16 h 30. Orage+canne carbone = danger. donc on a tous plié et retrouvé sous le pont tout en discutant du pourquoi et comment les truites prennent ou pas.

La pluie tombant, direction la maison.

 

De retour au gites," les vieux" étaient déjà là. Ils ont pêché 15 mn sur la Dora mais trop de courant. ils ont donc prospecter les affluents avec les mêmes résultat que nous. voilà on a pris la douche, joué à la belote et pris l'apéro.

Nous espérons, dès demain vous proposez plus de photo et plus de truites, mais aujourd'hui fût vraiment une journée galère, dommage que l'orage, soit arrivé quand nous avions enfin trouver une rivière au niveau correct pour pratiquer notre passion. Demain, nous allons essayer de suivre le programme que notre Président, nous a préparé, dans l'espoir de lui dédicacé cette Marmorata qu'il nous a demandé mais on la veut nous aussi. A demain, pour une meilleure journée, du moins c'est ce que nous souhaitons.

Maintenant place à la finale de la Ligues des Champions que certains verront en 3D

Commentaires

Aucun événement sportif

Contribuez au site de votre club !

 Devenir membre